Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE EN COURANT

LE MONDE EN COURANT

Des distances hors normes! Des efforts qui peuvent paraître surhumains. Pourtant courir s'apprivoise dans la tête comme dans les jambes................ SI LE PLAISIR FINALEMENT ÉTAIT AU BOUT DE LA ROUTE! .

Publié le par LE MONDE EN COURANT

Avec ses 850 m d'altitude et ses pentes abruptes, le Mont Poupet, est certainement l'un des plus beaux sommets du Jura.

15 Mai 2016 ... Salins-les-Bains

Du départ, on voit l'arrivée, le majestueux Mont Poupet révèle sa plus belle face, il semble si proche... Oui mais voilà, il faut faire le tour avant de le rejoindre

800 mètres dans les rues pour passer la "Visitation", l'église Saint Maurice, et commencer progressivement l'ascension. Le spectacle est grandiose, le peloton multicolore, s'étire dans les rues de Salin les Bains, les spectateurs très nombreux donnent de la voix, et encouragent les 1100 Athlètes représentants les quatorze nations présentes

Le premier kilomètre arrive, tous les coureurs découvrent les premières difficultés du parcours, la "Fontaine aux oiseaux" (kilomètre 4), le public toujours aussi nombreux, avec des encouragements qui s'adressent à tous jusqu'au dernier. La pente s'accentue très nettement pour dominer les villages environnants. Derrière la vallée, les Forts Belin et St André s'éloignent.

St Thiébaud (kilomètre 6), sommet de la première des trois ascensions, l'ambiance est chaude et bruyante, les cloches et un orchestre accompagnent l'effort des compétiteurs, c'est le début de la longue descente, au milieu des pâturages avec une vue imprenable sur la vallée du Doubs.

Ivrey (kilomètre 10), au pied de la seconde ascension, les "Chaux de vent" et les spectateurs, redonnent du courage aux coureurs.

Le deuxième sommet est en vue : le "Crêt du feu" (kilomètre 12). puis on bascule sur la vallée du "Gour de Conche". Un dernier moment de calme dans la forêt communale, avant d'arriver au pied de l'ultime difficulté : la "Côte Guillaume" (kilomètre 15), avec ses 2.8 kilomètres et des passages à 15%, On se croirait sur le Tour de France... Il y a une foule qui nous acclame et c'est tout juste si on a la place pour passer. C'est Magique, et il faut monter, la côte est sévère, ça monte fort au milieu de la forêt, et le moment est vraiment très agréable, le public est partout, avec de la musique, des cloches, des hurlements, l'ambiance est incroyable.

Encore 500 mètres, un virage et on voit les banderoles de l'arrivée, malgré les crampes pour certains, et meurtris par l'effort, tous les concurrents donnent tout avec un seul objectif... Aller au bout de la course

18 km... 670 ml Dénivelé +... Il faut oser le Mont Poupet ... mais quel exploit

Isabelle BERTIN... 2h.08"...

Marie GENEAU... 2h.08"

Christian JACQUIER...1h.54"

Bernard GENEAU ... 1h.52"

MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET
MONTEE INTERNATIONALE DU POUPET

Commenter cet article